Mosquée islâh

Grande mosquée du sud de la France

5) Ce que dit le Coran sur les mers et les rivières

 7 août 2013

La science moderne a découvert qu'aux endroits où deux mers différentes se rencontrent, il y a une barrière entre elles. Cette barrière sépare les deux mers de façon à ce que chacune conserve la température, la salinité et la densité qui lui sont propres.18 Par exemple, l'eau de la mer Méditerranée est chaude, saline et moins dense que celle de l'océan Atlantique. Lorsque l'eau de la mer Méditerranée pénètre dans l'océan Atlantique, au niveau du détroit de Gibraltar, elle avance de plusieurs centaines de kilomètres dans l'Atlantique à une profondeur d'environ 1000 mètres, tout en conservant la température, la salinité et la densité moins élevée qui la caractérisent. C'est à cette profondeur que l'eau de la Méditerranée se stabilise19 (voir illustration 13). Illustration 13:  L'eau de la Méditerranée pénètre dans l'Atlantique au niveau du détroit de Gibraltar en conservant la température, la salinité et la densité moins élevée qui la caractérisent, grâce à la barrière qui les distingue. Les températures sont en degrés Celsius (C°). (Marine Geology [La géologie marine], Kuenen, p. 43, avec une légère amélioration.)

Malgré la présence de grosses vagues, de forts courants et de marées dans ces mers, elles ne se mélangent pas et ne dépassent pas cette barrière.
Le Coran fait mention d'une barrière entre deux mers qui se rencontrent et que ces dernières ne dépassent pas.

Dieu a dit:
Il a donné libre cours aux deux mers pour se rencontrer; il y a entre elles une barrière qu'elles ne dépassent pas.
(Coran, Ar-Rahman, le Tout Miséricordieux, 55:19-20)

Mais quand le Coran parle de ce qui divise l'eau douce de l'eau salée, il mentionne l'existence d'un "barrage infranchissable" en plus de la barrière.

Et c'est Lui qui donne libre cours aux deux mers: l'une douce, rafraîchissante, l'autre salée, amère. Et Il assigne entre les deux une barrière et un barrage infranchissable.
(Coran, Al Furqan, le discernement 25:53)

On peut se demander pourquoi le Coran fait mention d'un barrage infranchissable lorsqu'il parle de ce qui divise l'eau douce de l'eau salée, mais n'en fait pas mention lorsqu'il parle de ce qui divise deux mers.
La science moderne a découvert que dans les estuaires, où l'eau douce et l'eau salée se rencontrent, le phénomène est en quelque sorte différent de celui que l'on retrouve dans les endroits où deux mers se rencontrent. Il a été découvert que ce qui distingue l'eau douce de l'eau salée dans les estuaires est une "zone de pycnocline avec une discontinuité marquée au niveau de la densité, qui sépare les deux couches."20 Ce barrage (ou zone de séparation) a une salinité différente de celle de l'eau douce et de celle de l'eau salée21 (voir illustration 14).

Illustration 14:  Coupe longitudinale montrant la salinité (parties par millième ‰ ) dans un estuaire. Nous pouvons voir le barrage (ou zone de séparation) entre l'eau douce et l'eau salée. (Introductory Oceanography [Introduction à l'océanographie], Thurman, p. 301, avec une légère amélioration.)

Ces informations n'ont été découvertes que récemment à l'aide d'équipements de pointe servant à mesurer la température, la salinité, la densité, la dissolubilité de l'oxygène, etc. L'œil humain ne peut percevoir la différence qui existe entre deux mers qui se rencontrent; car à l'œil nu, les deux mers nous apparaissent comme une seule mer homogène. De la même façon, l'œil humain ne peut percevoir, dans les estuaires, la division de l'eau en trois types: l'eau douce, l'eau salée, et le barrage (ou zone de séparation).

6) Ce que dit le Coran sur les mers profondes et les vagues internes

 8 août 2013

Dieu dit, dans le Coran:
Les actions des mécréants sont encore semblables à des ténèbres sur une mer profonde: des vagues la recouvrent, vagues au-dessus desquelles s'élèvent d'autres vagues, sur lesquelles il y a d'épais nuages. Ténèbres entassées les unes au-dessus des autres; quand quelqu'un étend la main, il ne la distingue presque pas...
(Coran, An-Noor, la lumière 24:40)

Ce verset fait mention de l'obscurité profonde qui règne dans les profondeurs des mers et océans, là où lorsque quelqu'un étend la main, il ne peut presque pas la distinguer. Les ténèbres dans les mers profondes commencent à une profondeur d'environ 200 mètres. À cette profondeur, il n'y a presque pas de lumière (voir illustration 15). Et il n'y a plus du tout de lumière à une profondeur de plus de 1000 mètres.22 Les êtres humains sont incapables de plonger à plus de quarante mètres sans l'aide de sous-marins ou d'équipements spéciaux. Et ils ne peuvent survivre sans l'aide de ces équipements dans la partie obscure des océans, c'est-à-dire à une profondeur de 200 mètres et plus.

Illustration 15: Entre 3 et 30 pourcent de la lumière du soleil est reflétée à la surface de la mer. Et la presque totalité des sept couleurs du spectre solaire sont absorbées, l'une après l'autre, dans les premiers 200 mètres, sauf la couleur bleue. (Oceans [Les océans], Elder et Pernetta, p. 27.)

Notes

 8 août 2013

Retour au texte(18) Principles of Oceanography [Les principes de l'océanographie], Davis, pp. 92-93.
Retour au texte(19) Al-E’jaz Principles of Oceanography [Les principes de l'océanographie], Davis, p. 93.

Retour au texte(20) Oceanography [L'océanographie], Gross, p. 242. Voir aussi Introductory Oceanography [Introduction à l'océanographie], Thurman, pp. 300-301.
Retour au texte(21) Oceanography [L'océanographie], Gross, p. 244, et Introductory Oceanography [Introduction à l'océanographie], Thurman, pp. 300-301.
Retour au texte(22) Oceans [Les océans], Elder et Pernetta, p. 27.

 

1 2 3 4 5 6 7 8
Page 5 / 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

339271 visiteurs | 122 visiteurs aujourd'hui | 153 visiteurs hier | 5 visiteurs actuellement
© Islâh 2017 | Page mise à jour le : 5 janvier 2014, générée en 0.018 seconde(s)